Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
15 juillet 2011 5 15 /07 /juillet /2011 14:25

Bien que peu recommandé, le collier électrique est parfois utilisé par certains propriétaires car il nécessaire pour leur chien: soit pour ne pas qu'il fugue, soit pour les chiens au "caractère difficile", notamment au dressage.

 

Ce type de collier possède un boîtier avec deux électrodes mises en contact direct avec la peau du coup du chien afin de délivrer une décharge électrique soit, dans le cas des collier anti-fugue, au moment au le chien s'approche du bord de la zone délimité par le propriétaire; soit pour les collier de dressage sur commande du maître via une télécommande lorsque le chien ne fait pas ce qu'on lui demande.

 

Ce qu'il faut savoir, c'est qu'il y a plusieurs intensité électrique (en général trois niveaux) et que sur la majorité des colliers, sinon tous, il y a d'abord un signal sonore qui prévient l'animal que le prochain stimulus sera une décharge.

Bien souvent le coup de jus n'est pas nécessaire car le chien comprend vite à ses dépends qu'il vaut mieux s'arrêter au signal sonore ou faire ce qu'on lui demande.

 

Attention car même si vous mettez le collier à votre chien  sans l'allumer (parfois son port suffit à faire croire au chien qu'il est allumé), ce type de collier peut blesser le coup de votre animal. En effet, à force de frottement, les électrodes provoquent des plaies qui finissent par s'aggraver si vous ne retirez pas le collier du cou de votre chien et si vous ne le soignez pas.

 

C'est ce qui est arrivé à Bouba, superbe Akita de 5 ans que ses maîtres avaient confié au bon soin d'un pension canine. Quand ils sont revenus le chercher, ils se sont aperçus que leur chien avait une énorme plaie au niveau du cou. Les gens de la pension avaient tout simplement "oublié" de lui retirer durant tout le séjour.

 

photos1-4424.jpeg

Moralité:  bien que les gens des pensions canines doivent le savoir, n'hésitez pas à leur rappeler et laissez leur un collier normal quand le chien n'a pas besoin de l'autre. Ces colliers ne doivent être mis au chien qu'au moment précis où il sera utile, ne lui laissez pas quand il n'est pas nécessaire (quand vous êtes là, quand il est à la maison, etc...)

 

Partager cet article
Repost0
25 juin 2011 6 25 /06 /juin /2011 14:41

C'est ce samedi 25 juin à la fête des associations que j'ai eu le plaisir de rencontrer André Clare, représentant du syndicat des Trufficulteurs de l'Ariège. Trufficulteur depuis environs 40 ans, il a eu la gentillesse de répondre à mes questions sur son travaille, notamment avec ses chiens truffiers.

 

 

L'apprentissage du chien Truffier:


L'apprentissage commence dès le sevrage du chiot, c'est à dire à 2-3 mois, dès l'instant où il est capable de reconnaître son nom. Mr Clare a choisi de dresser ses chiens à la truffe par la douceur et le système d'association avec les récompense alimentaire et la truffe. "certains le font de manière ludique, c'est à dire par le jeu, mais pour moi, quand un chien est sur le terrain, il travaille. En dehors, il fait ce qu'il veut".

photos1-0199.JPG

Le travaille d'apprentissage commence donc dès son plus jeune âge avec l'association de la truffe et de biscuit. On apprend au chiot à reconnaître l'odeur des truffes que l'on place dans des pellicules photos avec la récompense dans un premier temps. La recherche se fait par tranche de 10 minutes séparé par des temps de repos où le chien est placé dans un endroit calme comme sa cage de transport par exemple. C'est le meilleur moyen pour que l'assimilation soit rapide. Puis on essaye avec la truffe seule dans la boîte à pellicule. Lorsque le chien y parviens: c'est gagné!!

A mon étonnement, cette phase d'apprentissage est très rapide: elle prend en général un jour, mais pour certains chiens, c'est plus rapide. "Pour Elsa, il lui a fallut 1heure et demi".

Pas de race particulière pour ce travail, mais seul les chiens de chasse ne sont pas acceptée car la truffière se trouve en milieu sauvage et ces races de chiens auront tendance à relever les traces de gibier par instinct.

 

Les chiens de Mr CLARE:


André Clare ne travaille qu'avec des femelles. C'est un choix personnel car comme il le souligne: "j'ai plus d'affinité avec les femmes" lol. Trufficulteur depuis les années 70, il a toujours travaillé avec des chiens. Ses chiennes actuelles, Elsa et Truffette (qui porte bien son nom étant donné son travail), ont respectivement 2 et 10 ans.

photos1-0183.JPG

 

 

Elsa est une chienne très dynamique et appartenant à une race très peu commune: le Lagotto-Romagnolo. C'est un chien d'eau d'origine italienne qui à la base à été élevée pour lever le gibier d'eau dans les marais. Lorsque les marais furent asséché la race a commencé à s'éteindre. La découverte de son talent pour la recherche de truffe a permis à cette race de "refaire surface". Son instinct de chasseur ayant disparu avec le temps, il n'est pas distrait sur les truffière.

 

 

 

photos1-0182.JPGTruffette est une belle chienne noire au poil dur croisée qui ressemble au chien de ferme. Contrairement à Elsa qui recherche toutes les truffes, Truffette n'en cherche qu'une espèce particulière. A dix ans, elle est proche de la retraite.

Mr Clare m'a expliqué que l'âge de la retraite dépend vraiment du chien. "c'est lui qui décide."  En générale, un jeune chien travaille avec un plus vieux. L'apprentissage se fait beaucoup par mimétisme: le jeune chien calque son comportement sur le plus âgé. "Quand la plus vielle voit que la jeune assure la relève, elle lève le pied toute seule. C'est elle qui s'arrête toute seule, c'est elle qui décide."

 

Le travail sur le terrain:

 

Le terrain: un tas de sable où quatre truffes on été caché par Mr Clare.

Avant d'ouvrir le terrain aux chiens, Elsa trépigne déjà d'impatience. "On sait de suite quand il y a des truffes ou pas. Si le chien reste derrière moi, ce n'est pas la peine de chercher.".

La première Truffe est trouvée rapidement par le Lagotto. Elle r

enifle le sol, puis gratte. Au stop de son maître elle s'arrête. La truffe est ramassée et la chienne est récompensée.

photos1-0192.JPG

Puis 'est reparti. Contre toute attente, c'est Truffette qui trouve les 2 autres. "Le paradoxe c'est que Truffette ne cherche pas sur le terrain d'habitude. C'est pour faire sa maline aujourd'hui..."

Au bout de 5 minutes les 4 truffes ont été trouvées. Mr Clare récompense ses deux chiennes par des biscuit et des caresse. Ce qui m'a touché dans cette rencontre c'est tout l'amour que porte André à ses deux chiennes autant dans ces paroles que dans son comportement avec elles et la belle complicité qui existe entre le maître et son chien.

 

Une très belle rencontre et parfait exemple de la garnde complicité qu'un Homme peu avoir avec son chien

 

un grand merci a Mr Clare et à ses deux chiennes pour leur patience et leur travail d'équipe débordant d'amour!!

Partager cet article
Repost0
5 juin 2011 7 05 /06 /juin /2011 17:00

        Tout comme chez l'être humain, le surpoids chez un animal quel qu'il soit est dangereux pour sa santé. Beaucoup trop de propriétaire pense qu'un animal gros (car pour eux, en général, leur animal n'est pas obèse mais seulement "un peu enveloppé" comme dirais un célèbre gaulois) est un animal heureux. Combien de fois ais-je entendu: "mais il aime ça... ça lui fais plaisir" ou "regarde comment il me regarde quand je mange... le pauvre..." Et hop un petit morceau de jambon par ci, du gâteau par là, une friandise quand il fait bien ce qu'on lui a demandé, etc... Toutes les occasions sont bonnes pour faire "plaisir" à son compagnon. Le problème c'est qu'en faisant cela, vous ne vous rendez même pas compte qu'à force votre animal prend du poids, il prends 2 voire 3 kilos ce qui semble peu quand on compare ce chiffre à notre taille. Mais quand un chien qui devrait peser 2 kilos en pèse 4. Il passe du simple au double. Que diriez vous si vous passiez de 50 à 100kg? Mesurez vous enfin l'étendue du problème?

 

HPIM3386.JPG

Le souci c'est que non seulement un animal en surpoids aura beaucoup plus de chance d'avoir des problèmes de santé ou des complications mais qu'en plus il ne sera pas plus heureux, bien au contraire.

Pensez vous qu'un chien obèse apprécie de trainer la patte en promenade, de ne pouvoir rattraper son maître quelques mètres seulement devant lui, d'être essoufflé ou de ne pouvoir courir? Pensez vous qu'un Gros matou se sente bien lorsqu'en danger il ne peut grimper à une clôture ou quil se casse une patte en sautant d'une table? Pensez vous qu'un lapin nain soit heureux de ne pouvoir faire sa toilette correctement car ses bourrelets l'empêchent d'avoir accès à toutes les parties de son corps? Je ne le pense pas et à mon avis malgré votre sourire en lisant ces exemples, je crois que vous non plus.

 

 

Les conséquences du surpoids sur la santé de votre animal:


  •   problème cardiaque: essoufflement, tachycardie, augmentation du risque de problème cardiaque notamment chez les chiens déjà prédisposés à ce genre de problème
  •   augmentation des risques d'arthrose sur le chien âgé
  •   augmentation des lésions au niveau des articulations du chien en pleine forme: arthrite, rupture des ligaments, tendinites
  •   augmentation du risque de displasie de la hanche chez les animaux génétiquement prédisposé à ces soucis (notamment les chiens de grandes tailles)
  •  fatigue
  •  lésions au niveau des plis de gras
  •  obstruction des voies anales pouvant conduire à d'autres problèmes plus graves (notamment chez le lapin ou les rongeurs)
  •   fragilisation du système osseux: fractures plus fréquentes photos1 0058

Si l'on y regarde plus près, le surpoids, autant chez l'animal que l'Homme d'ailleurs, est dangereux sur tout les plans. Non seulement il est handicapant pour l'animal dans son quotidien (difficulté à se mouvoir, à fuir en cas de danger, etc...), mais les conséquences pour sa santé peuvent être vraiment graves et réduisent significativement son espérance de vie d'une voire de plusieurs années.

 

 

Comment prévenir le risque d'obésité?


Les règles sont simples et elles peuvent également s'appliquer à nous ;-)

Tout d'abord comme nous le faisons régulièrement en montant sur la balnce, contrôlez régulièrement le poids de votre animal. Une fois par mois est idéal voire plus souvent lorsqu'il est en période de régime.

Vérifiez quotidiennement la ration journalière de votre compagnon: la ration qu'il faut lui donner est généralement noté sur le paquet de nourriture en fonction de l'âge et du poids idéal de votre animal.

Evitez de donner des "à côté". Et si vou sne pouvez vous en empêcher et bien retirer de sa gamelle la quantité que vous lui avez donné en dehors de son repas afin que la répartition de nourriture reste la même.

Adaptez sa ration en fonction de son activité: les femelles gestantes ou allaitantes doivent manger plus, les animaux qui vivent en extérieurs, qui sortent beaucoup ou font beaucoup de sport aussi. Mais les animaux d'intérieur, ce qui passe leur journée à dormir (notamment l'hiver) ou qui restent en cage toute la journée devront voir leur ration diminuer.

 

 

 

Comment savoir si mon animal est en surpoids?


La meilleure façon de le voir est de caresser ses flancs.

Pour un animal de corpulence normal, vos doigts sentiront légèrement le relief des côtes.

Vous sentirez toutes les côtes ou pourrez les compter si votre animal est trop maigre.

S'il est trop gros, il faudra bien appuyer afin de sentir les os sous vos mains.

Chez le lapin, un bourrelet se voit très clairement au niveau du cou. Chez le chien, sa taille sera renflée et non marquée. Chez le chat il aura la peau distendue au niveau du ventre. Autant de signe qui devrait vous mettre en alerte. Et si vous avez vraiment à déterminer si votre animal est à la limite ou non, n'hésitez pas à demander conseil à votre vétérinaire.

gros-cn.jpg

L'obésité se soigne, si on s'y prends tôt et que l'on fait attention, votre animal restera en bonne santé et pourra vous accompagner le plus longtemps possible!

Partager cet article
Repost0
16 mai 2011 1 16 /05 /mai /2011 13:19

L'été va bientôt pointer le bout de son nez et les propriétaires d'animaux de compagnie (ou pas d'ailleurs) ont tendance à laisser plus de liberté à leurs animaux afin que ceux ci profitent du beau temps.  Les chiens sont promenés sans laisse, les chats peuvent errer plus longtemps loin de leurs maison, ... Cependant attention, il existe une loi qui considère dans certaines conditions qu'un animal en liberté est considéré comme errants. Si vous ne voulez pas que votre animal se retrouve à la fourrière, prenez donc des précautions:

 

La liste des articles y faisant référence se trouve dans le code rural et de la pêche maritime. Partie Législative, Livre II : Alimentation, santé publique vétérinaire et protection des végétaux, on peut y lire dans l'article L211-19-1:

Il est interdit de laisser divaguer les animaux domestiques et les animaux sauvages apprivoisés ou tenus en captivité

 


Divagation/errance


Qu'entend-on par "divaguer"? La réponse est précisé dans l'article L211-23:


Est considéré comme en état de divagation tout chien qui, en dehors d'une action de chasse ou de la garde ou de la protection du troupeau, n'est plus sous la surveillance effective de son maître, se trouve hors de portée de voix de celui-ci ou de tout instrument sonore permettant son rappel, ou qui est éloigné de son propriétaire ou de la personne qui en est responsable d'une distance dépassant 100 mètres. Tout chien abandonné, livré à son seul instinct, est en état de divagation, sauf s'il participait à une action de chasse et qu'il est démontré que son propriétaire ne s'est pas abstenu de tout entreprendre pour le retrouver et le récupérer, y compris à la fin de l'action de chasse.

Est considéré comme en état de divagation tout chat non identifié trouvé à plus de 200 mètres des habitations ou tout chat trouvé à plus de 1000 mètres du domicile de son maître et qui n'est pas sous la surveillance immédiate de celui-ci, ainsi que tout chat dont le propriétaire n'est pas connu et qui est saisi sur la voie publique ou sur la propriété d'autrui.

Toujours dans ce même code, il est stipulé:

article L211-22: [...] Ils (les maires) prescrivent que les chiens et les chats errants et tous ceux qui seraient saisis sur le territoire de la commune sont conduits à la fourrière, où ils sont gardés pendant les délais fixés aux articles L 211-25 et L 211-26. [...]


 

Les conséquences de la divagation:


article L211-25: I. - Lorsque les chiens et les chats accueillis dans la fourrière sont identifiés conformément à l'article L. 212-10 ou par le port d'un collier où figurent le nom et l'adresse de leur maître, le gestionnaire de la fourrière recherche, dans les plus brefs délais, le propriétaire de l'animal. Dans les départements officiellement déclarés infectés par la rage, seuls les animaux vaccinés contre la rage peuvent être rendus à leur propriétaire.

A l'issue d'un délai franc de garde de huit jours ouvrés, si l'animal n'a pas été réclamé par son propriétaire, il est considéré comme abandonné et devient la propriété du gestionnaire de la fourrière, qui peut en disposer dans les conditions définies ci-après.

II. - Dans les départements indemnes de rage, le gestionnaire de la fourrière peut garder les animaux dans la limite de la capacité d'accueil de la fourrière. Après avis d'un vétérinaire, le gestionnaire peut céder les animaux à titre gratuit à des fondations ou des associations de protection des animaux disposant d'un refuge qui, seules, sont habilitées à proposer les animaux à l'adoption à un nouveau propriétaire. Ce don ne peut intervenir que si le bénéficiaire s'engage à respecter les exigences liées à la surveillance vétérinaire de l'animal, dont les modalités et la durée sont fixées par arrêté du ministre chargé de l'agriculture.

Après l'expiration du délai de garde, si le vétérinaire en constate la nécessité, il procède à l'euthanasie de l'animal.

 

article L211-26: I. - Dans les départements indemnes de rage, lorsque les chiens et les chats accueillis dans la fourrière ne sont pas identifiés, les animaux sont gardés pendant un délai franc de huit jours ouvrés. L'animal ne peut être remis à son propriétaire qu'après avoir été identifié conformément à l'article L. 212-10. Les frais de l'identification sont à la charge du propriétaire.

Si, à l'issue de ce délai, l'animal n'a pas été réclamé par son propriétaire, il est considéré comme abandonné et devient la propriété du gestionnaire de la fourrière, qui peut en disposer dans les mêmes conditions que celles mentionnées au II de l'article L. 211-25.

 

Prévention

 

Au final, comment être irréprochable au regard de la loi?

D'abord, identifiez systématiquement vos animaux domestique, même s'ils sortent peu: personne n'est à l'abri d'une fugue ou bien du vol de son animal.

Ensuite, surveillez le lorsque vous le laissez sortir en liberté.  Le rappel est très important pour les promenades en extérieur et sans laisse: vérifiez toujours que votre chien est assez près en le rappelant régulièrement. L'idéal, est de toujours l'avoir à l'œil.

Pour les chats, c'est un peu plus compliqué de les garder à l'œil, l'identification est donc absolument indispensable.

Prévenez la central de l'espèce de votre animal pour toute mise à jour de son dossier:  changement d'adresse, de numéro de téléphone ou de nom sur sa carte d'identification.

Enfin, vérifiez que là où vous voulez lâcher votre chien, il n'y est pas d'arrêté stipulant que les chiens sont interdits ou qu'il faille les tenir en laisse ou les museler.

 

 

Pour plus de détail concernant ces lois, vous pouvez consulter les textes officiels: link

 

Partager cet article
Repost0
1 mai 2011 7 01 /05 /mai /2011 12:18

Le printemps est là depuis un peu plus d'un mois, les jours rallongent, le soleil brille, on sepromène, on sort nos animaux, etc... Tout semble être parfait jusqu'à ce qu'un accident arrive: votre animal se blesse, se coupe, se fait piquer ... et comme à chaque fois, on n'a rien de prévu pour ça. Alors soyons prévoyant, préparons par avance une trousse de premiers secours, voire deux: une pour la maison et une pour dans la voiture au cas où il faudrait soigner rapidement notrze animal.

 

Voilà ce qu'on pourrait mettre dans une trousse standard sans se trouver totalement au dépourvu. Bien entendu, cette liste n'est pas exhaustive, mais vous y trouverez, à mes yeux les indispensables.

 

Les consommables:

- des compresses stériles: pour nettoyer les plaies, mais aussi s'en servir comme pansement

- du sparadrap: pour faire tenir les compresses/pansements

- de l'Elastoplaste ou de la bande autocollante: pour la confection de pansement ou pour aider au maintient d'une bande

- de la bande agrippante de contention: pour aider au maintient des bandes et pansements

- de la bande de contention

- des produits antiseptiques en dosettes ou en spray: les autres produits, une fois ouverts ne sont plus efficaces

- du désinfectant type Bétadine

- un produit apaisant contre les brûlures

- un produit apaisant contre les piqûres de plantes et d'insectes

- des gants

- du liquide physiologique: pour nettoyer yeux, oreilles, plaies

-  des mouchoirs ou du coton

- les médicaments que votre animal prend habituellement

- de la cortisone en comprimé pour les éventuelle piqûre d'insectes.

- du Rescue: fleurs de Bach indispensables pour tous les chocs et traumatismes: autant pour le chien que pour les gens de l'entourage.

 DSC_0047.JPG

Le petit matériel:

- un tire-tic: indispensable pour ces dangereuses petits arthropodes

- une pince à épiler pour retirer d'éventuelles épines  (éviter de retirer les tiques avec, le tire tic est beaucoup plus adapter pour les ôter sans laisser la tête.

- un lien suffisamment grand pour pouvoir museler votre chien: un chien apeuré ou qui a mal mord facilement.

- un briquet ou des allumettes pour bruler les tiques (c'est un peu brutale, mais le seul moyen efficace pour les tuer.

- des ciseaux pour découper compresses, sparadrap, bandes et poils superflus.

- un peigne à puce

- des chaussettes: eh oui, bien prtique quand il faut protéger la bande ou le pansement de votre animal au niveau d'une patte!!

- un thermomètre avec un papier glissé dans l'étui qui indique la température normale de l'espèce de votre animal.

- Eh bien sur, une trousse suffisamment grande pour mettre tous ça!!!

- un papier avec les coordonnées de votre vétérinaire !!

Partager cet article
Repost0
15 avril 2011 5 15 /04 /avril /2011 19:15

Chez tous les mammifères, les dents sont insérées dans les alvéoles creusées dans les os des mâchoires. Elles sont remplacées verticalement et le nombre de génération de dents est limités à deux. Contrairement aux reptiles qui ont de très nombreuses dents toutes semblables, celles des mammifères sont en nombre réduit et il existe des différences de morphologies entre les dents d'une même mâchoire (excepté les cétacés, mais ils ne font pas partie des NAC ;-) ). Alors en quoi les dentures de nos compagnons à poil diffèrent elles?

 

Les différentes types de dents:

Les dents sont classées en deux groupes:

                * les dents labiales (celles que l'ont trouve au niveau des lèvres)qui assurent la préhension: les incisives et les canines.

                * les dents jugales (celles que l'on trouve au niveau des joues)qui assurent la mastication: les molaires et les prémolaires.

Le nombre maximal de dents pour les mammifères est de 44, soit 22 dents par mâchoire et on peut l'écrire sous la forme suivante:

I 3/3, C 1/1, PM 4/4, M 3/3 = 22 dents

(formule pour une demi-mâchoire)

I= incisive, C= canine, PM= prémolaire, M= molaire

 

Seul la famille des suidés en possèdent autant, c'est à dire la famille des cochons, sangliers, etc...

(les marsupiaux peuvent dépasser ce nombre)

 

Les différentes morphologies des dents jugales:

 

* dents brachyodontes: Ce type de dent s'use très peu et leur croissance est limitée.

Il existe deux types de dents brachyodontes: les dents bunodontes qui ont des "crêtes" arrondies et qui sont spécifiques des animaux aux régime alimentaire de type broyeurs ou omnivores et les dents secodontes qui ont des crêtes tranchantes spécifiques des animaux zoophages (qui mange des animaux).

Il est à noter que dans la famille des carnivores (chien, chat,etc...), plus l'animal à tendance à zoophages, plus son nombre de dents est réduit.

 

* dents hypsodontes:  Ce sont des dents qui s'usent très vite à croissance prolongée ou illimitée. C'est à dire qu'elles poussent tout au long de la vie de l'animal. Elles sont spécifiques des animaux phytophages (qui mangent des végétaux).

 

Les dents de nos animaux de compagnie:

 Cet article, je l'ai écrit dans le but de vous faire comprendre comment sont faîtes les dents de nos animaux afin d'en prendre soin.

En effet, nos animaux zoophages tel que le chien, le chat et le furet ont des dents brachyodontes, c'est à dire que leur croissance est limitée, il faut donc faire extrêment attention à ce que votre animal ne se les use pas anormalement en jouant avec des cailloux par exemple.

Quant à nos rongeurs et lapins qui sont des phytophages, leurs dents poussent en continue, il faut donc qu'ils se les usent en permanence afin qu'elles ne percent pas les joues ou les lèvres de votre animal. La solution: leur permettre de ronger et de mastiquer tous les jours grâce à du fourrage type foin!!

 

Enfin, les dents de nos animaux qu'ils soient zoo ou phytophages ne sont remplacées qu'une fois dans leur vie, soit quand ils deviennent adultes (eh oui, comme nous ;-) )

Aussi, ils faut les aider à en prendre soin pour qu'elles durent le plus longtemps possible.

Les moyens?

Privilégiez les croquettes qui sont abrasives et évitent la formation de tartres par leur frottement.

Proscrivez le sucre: comme pour nous il provoque des caries!!

Vous pouvez lavez les dents de votre animal avec un dentifrice spécial animal de compagnie, vous pouvez le faire soit avec une brosse à dent (bonjour la galère!!) soit avec votre doigt protégez par une sorte de doigt en caoutchouc (pensez à apprendre progressivement à votre animal à se laissez acceptez le doigt ou la brosse dans la gueule sans frotter)

Ou sinon il existe des friandises qui nettoient les dents (préférez celles qu'ils mettent longtemps à mâcher) ou des jouets en caoutchoucs avec des stries!!

Partager cet article
Repost0
3 avril 2011 7 03 /04 /avril /2011 21:38

Il y a beaucoup de différence entre les dents des animaux de compagnie. Vu le nombre exponentiel de reptiles* qui prennent place dans nos foyers, j'ai pensé qu'un premier article différenciant les deux type de dentures serait le bienvenu...

 

Le nombre d'espèce qui s'ajoute aux NAC est de plus en plus important, on retrouve de plus en plus de reptiles parmis nos animaux de compagnie. La différence, outre le mode de vie et la relation que l'on peut avoir avec eux, tient du fait de leur morphologie différente des mammifères**, on le retrouve bien évidemment au niveau des dents qui sont très différentes des notres ou de nos compagnons à 4 pattes habituels.

 

 Les dents des mammifères et de certains reptiles (la famille des crocodiles entre autres) sont placés sur les mâchoires. Les autres reptiles comme les lézards par exemple ont leur dent placés sur la mâchoire mais également sur le palais.

 

Une autre différence tient au fait que l'implantation est différente: en effet, chez les reptiles types lézards, serpent, etc.. . Les dents sont "collés" sur les mâchoires, on parle alors de dent acrodonte ou pleurodonte. Chez les mammifères et les crocodiles, les dents sont insérées dans la mâchoire. C'est-à-dire que l'os de la mâchoire est creusé d'alvéoles dans lesquelles sont insérées les dents. On parle de dents thécodontes.


Chez tous les reptiles, le remplacement des dents se fait latéralement: il existe plusieurs rangées de dents les unes derrières les autres. Quand une dent est cassée sur la première rangée, une autre arrivant du palais vient la remplacer. Quant aux mammifères, le remplacement est vertical: à l'image de nos propres dents (nous sommes des mammifères ne l'oublions pas), les dents de lait sont remplacées par nos dents définitives en les poussant hors de la gencive par au dessus pour la mâchoire supérieur et par en dessous pour la mâchoire inférieur.

 

Le nombre total de dents est aussi très variable: en effet, chez les reptiles, on parle de polyodonties: les dents sont très nombreuses autant sur les mâchoires que sur le palais et il y a plusieurs générations de dentitions. C'est à dire que le nombre de remplacement des dents abîmées est très important. Chez les mammifères sauf quelques cas particuliers, le nombre de dents est limités (oligodontes) et il y a au plus deux générations de dents (une fois les dents de lait tombées, nos dents définitives ne seront pas remplacer si elles s'abiment ou tombent à leur tour). On parle alors de diphyodontie, parfois de monophyodontie (une seule génération de dents.)

 

Enfin, le dernière différence est faite au niveau de la morphologie des dents: On distingue une différence de forme sur la même mâchoire: molaire, canine, incisive, ... on parle alors d'hétérodonte. Alors que les reptiles sont homodontes: toutes leurs dents sont semblables (mis à part les crochets des serpents).

 

denture d'un grand carnivore: on distingue nettement les différents types de dents

HPIM0826.JPG                serpents-dents.jpg

 denture d'un serpent: toutes les dents ont le même morphologie...

 

 

En conclusion, il est important de faire attention aux dents de nos mammifères de compagnie car le remplacement de leur dent est limité. Des dents adultes abimés ou manquante seront ainsi à vie et gêneront l'animal lors de ses prises alimentaires. En ce qui concerne les reptiles, l'usure de leur dents est moins grave car elles sont remplacées plusieurs fois dans leur vie. Ce qui ne veut pas dire qu'il ne faut pas y faire attention ;-)

 

définitiondu dictionnaire:

** mammifère: Classe d'animaux vertébrés à sang chaud, à température constante, qui allaitent leurs petits, ont une pilosité plus ou moins développée et possèdent un diaphragme musculaire.

 

* reptile:Animal vertébré à peau écailleuse, à respiration pulmonaire, et dont les membres sont réduits ou absents.

 

Partager cet article
Repost0
15 mars 2011 2 15 /03 /mars /2011 16:51

La pododermatite est une maladie de peau qui, comme son nom l'indique, est localisée au niveDSC 0005au des pattes. Le traitement est long et doit être scrupuleusement suivi car l'évolution de cette dermatite peut être grave.

 

Qui touche-t-elle?

La pododermatite touche plusieurs espèces, chiens, chats, rongeurs, lapins voire oiseaux. Mais elle est plus fréquemment rencontrée chez les oiseaux et les rongeurs tels que cochon d'Inde et rats.

 

Qu'elle en est la cause?

Les causes peuvent être multiples, mais généralement, la pododermatite est due à un problème au niveau de l'espace de vie de l'animal: allergie à la litière, litière souillée, grillage au sol qui entame les pates ou bien à une mauvaise hygiène de vie de l'animal: obésité, manque d'exercice physique et/ou longue immobilisation.  Mais elle peut aussi être causée par des bactéries tel que le staphylocoque .

 

Comment se manifeste-t-elle?                                                                                                                   pattes rouges et gonflées

DSC_0018.jpg

 

 

La pododermatite commence par une irritation au niveau du membre infecté: l'animal se lèche fréquemment et la partie infectée devient de plus en plus rouge. Puis la patte gonfle et il se forme une boule qui à force de grossir peut provoquer des plaies. Ces plaies s'infectent, la patte est ulcérée et la cicatrisation devient alors très difficile. L'évolution de la maladie peut aller jusqu'à l'amputation du membre.

 

 

 

Quel est le traitement?

Tout d'abord, l'animal est mis sous antibiotique et anti-inflammatoire afin de réduire la douleur et de permettre à la patte de désenfler. Puis des traitements locaux peuvent être mis en place: pommade et solution tannante pour les coussinets, désinfectants et antiseptiques sous forme de compresses.

Plus la maladie est prise tôt, plus le traitement sera efficace.

Partager cet article
Repost0
1 mars 2011 2 01 /03 /mars /2011 14:23

Pour promener son chien, laisser sortir son chat ou emmener son furet dehors, le collier est un accessoire indispensable dans la vie de nos compagnons à quatre pattes. Pour que sa fonction soit remplie correctement, il doit être parfaitement adapté à l'animal pour qui il a été choisi.

Mais un collier reste un collier vous allez me dire... Sauf que beaucoup de propriétaire ne savent pas choisir LE bon collier et du coup il ne sert à rien.

Voyons un peu comment le choisir, et lequel pour quelle fonction.

collier--1600x1200-.jpg

 Tout d'abord, le collier doit être ajusté au cou de votre animal: ni trop grand, ni trop serré.

Pour vérifier que le collier ne soit pas trop serré, vous devez pouvoir passer deux doigts entre le cou de votre animal et son collier. S'il vous pouvez passer davantage de doigts, c'est qu'il est trop lâche: votre animal pourra s'en défaire facilement et vous risquerez de vous retrouvez avec seulement le collier au bout de la laisse.

 

Ci-dessus: un collier bien ajuster 

ci dessous: un collier en métal très bien

pour apprendre la marche en lassie, mais trop large

collier-metal--1600x1200--copie-1.jpgLE MODELE: 

Dans les commerces, vous avez un large choix de collier pour les animaux: en nylon, en cuir, en plastique, en métal, etc... Bien sur vous pouvez choisir celui qui vous plaît le plus, mais faîtes attention, parfois le plus joli, n'est pas celui qui convient à votre chien.

Un chien qui a tendance à tirer sur la laisse, préférez un collier avec maillon en métal. Vous aurez plus de facilité à lui apprendre la marche en laisse grâce au bruit que ce dernier fait quand on donne un coup sec sur la laisse. Et parfois, seul le bruit du collier le fera ralentir.

Un chien qui manque de vous faire tomber à chaque fois que vous rencontrez d'autres animaux parce qu'il tire et qu'il est puissant se verra mieux canaliser avec un collier en métal dit "étrangleur" qui se resserre un peu quand il tire. Cela le dissuadera davantage à tirer.

Préférez un collier en Nylon ou qui sèche rapidement pour un chien qui aime particulièrement l'eau. Les colliers en cuir sont à bannir dans ces cas là car ils déteignent sur le poil.

Les colliers en plastique sont souvent utilisé pour les chiens de chasse grâce à leur couleur fluo et la possibilité de noter le numéro de téléphone du propriétaire dessus.

Pensez aux colliers fluorescents lorsque vous les promenez de nuit, en forêt ou par la neige afin qu'il puisse être mieux vus.

Rien ne vous empêche d'avoir plusieurs colliers en fonction des circonstances, voire de votre tenue vestimentaire ;-)! lol

Pensez aux médailles avec votre nom et vos coordonnées pour être plus facilement contacté en cas de perte de votre animal!!

COLLIER OU HARNAIS?

Les colliers ne sont pas très adaptés aux animaux à tête relativement plate comme les furets par exemple ou certaines races comme les bull terrier car il leur es facile de s'en défaire. Dans ces cas là, le harnais est à privilégier. En voiture également, avec les systèmes qui se clipsent sur l'attache ceinture le harnais est plus recommander car en cas de freinage brusque, l'animal risque moins de s'étrangler. Les animaux qui ont des problèmes cardiaques seront plus à l'aise avec un harnais!

Pour les chats: il existent des colliers assez élastiques afin qu'ils ne restent pas accrocher à une branche et risque l'étranglement. Le harnais évite également ce genre d'accident, cependant, il y a plus de risque de s'accrocher. Si votre chat vit la plupart du temps dehors, proscrivez les grelots ou médailles qui font du bruit: le chat étant un chasseur, il a besoin d'être silencieux lors de ces déplacements!!!

Partager cet article
Repost0
16 février 2011 3 16 /02 /février /2011 16:06

GENERALITE:

Le chat fait partie de la famille des félins, caractérisées par des espèces essentiellement carnivores aux griffes rétractiles et à la tête ronde. Ce sont des prédateurs hors pairs: leur vue binoculaire permet d'apprécier les distances très précisément. Ils ont également la capacité de voir dans la pénombre (cf article). Ils voient principalement en nuances de gris bien que certaines couleurs lui sont vsibles (bleu et jaune, le rouge lui est invisible). leurs oreilles très mobiles captent des sons inaudibles à l'oreille humaine et leur odorat est 40 fois plus développé que chez l'homme. L'action de l'odorat est complété par un organe qui se trouve au niveau de son palais: l'organe de Jacobson qui permet de "goûter" les molécules odorantes notamment celles permettant de marquer le territoire. C'est en retroussant ses babines (flehmen ) comme le font les chevaux qu'il peut capter  ces odeurs. Le toucher est, comme pour le chien, peu développé mais les vibrisses prennent le relais et lui permettent de sentir beaucoup d'information comme le déplacement des proies et la configuration de l'environnement qui les entoure.

 

ESPACE VITAL: DSC_0027--1600x1200-.JPGLes chats sont souvent adopté par des gens qui vivent en appartement, mais n'oublions pas que c'est un prédateur et que plus il peut chasser, mieux c'est pour lui. Cependant, il se fait très bien à la vie en intérieur, surtout que c'est un gros dormeur. Il aime particulièrement être percher et observer son environnement. Un arbre à chat ne serait donc pas du luxe pour cet animal très curieux, et si possible près d'une fenêtre. L'arbre à chat est indispensable pour qu'il fasse ces griffes, cela évitera qu'il massacre vos meubles car un bon prédateur à toujours ses griffes affûtées. Monsieur le chat aime le confort, il trouvera donc toujours un endroit bien chaud où se blottir. Pour éviter qu'il ne mette des poils sur le linge propre, préparer lui un coussin bien moelleux près d'un endroit chaud (il aime être près voire sur le chauffage). Généralement les chats trouvent tous seul de quoi jouer: un papier, un mouchoir, du fil... mais vous pouvez aussi investir dans des jouets qui bouge car c'est le mouvement qui les attirent particulièrement. En appartement, n'oubliez pas le bac à litière. Vous apprécierez les bacs fermés car ils aiment gratter et mettre de la litière partout, retirez les excréments tous les jours et vider complètement le bac toutes les semaines en le désinfectant si possible.

ALIMENTATION: Carnivore strict, le chat mange essentiellement de la viande et du poisson. Le mieux autant pour le maître que pour lui, est de choisir des aliments préparés comme les croquettes qui permettent aussi de nettoyer les dents et la pâtée. Félix étant assez difficile, si vous lui donnez trop souvent de la viande, il finira par bouder la nourriture industrielle. Il faut également nettoyer la gamelle après chaque repas au risque de le voir rechigner à manger sa nourriture. Toujours lui mettre de l'eau propre à côté.

REPRODUCTION: 

Les chats non stérilisés sont très bruyants pendant la période sexuelle. Ils font ce qu'on appelle une parade sexuelle. Le mâle urine de partout et miaule fortement. La femelle a une démarche particulière, elle miaule et se frotte lorsqu'elle est prête pour l'accouplement. Le mâle est pubère à l'âge de 7 à 12 mois tandis que la femelle l'est entre 6 et 15 mois. Pendant les chaleurs, la femelle ne perd pas de sang contrairement à la chienne. Ses chaleurs durent environs 15 à 28 jours et  leur  nombre peut varier dans l'année. L'ovulation chez la chatte est provoquée par le coït du mâle, c'est à dire que chaque fois que le mâle s'accouplera, il y aura fécondation d'un ovule d'où le grand nombre de chat dans la nature.

La durée de la gestation chez la chatte est de 63 jours. Elle peut mettre au monde 3 à 5 petits par portée. Comme pour l'espèce canine, elle peut avoir dans une portée, des petits de pères différents.

Les petits sont sevrés à 8 semaines. Ils naissent nus et aveugles.

 

COHABITATION:

intraspécifique: le chat est un animal assez solitaire, il n'a pas spécialement besoin de congénère pour se sentir bien. Il s'entend avec ses congénères, mais s'il a été habitués tous seul, la cohabitation risque d'être difficile notamment au début. Des animaux de sexe opposé auront tendance à mieux se tolérer, de même des animaux stérilisés s'entendront mieux que des animaux "entiers".

interspécifique: Le chat arrive très bien à s'entendre avec le chien, notamment s'il a été habitué jeune. Les furets aussi seront de très bon compagnons de jeux. Par contre, évitez de laisser un chat seul avec un lapins ou un rongeur car quand on naît prédateur, on reste prédateur.

 

TENIR SON CHAT:

Ne jamais approcher un chat, surtout ceux qu'on ne connaît pas, de son visage. Les coups de griffes sont vite partis et les dégâts peuvent être importants (perte de la vue). Tenez votre chat contre vous, mais ne le serrez jamais, cela pourrait l'énerver. Pour l'attrapez, vous pouvez le prendre par la peau du cou, n'ayez pas peur, plus vous prendrez de peau, mieux se sera pour lui. Ensuite mettez le contre vous sans attendre trop longtemps qu'il s'agite.

 

SOINS:

·         Vaccins: la primo-vaccination se fait à 8 semaines, puis un mois plus tard. Enfin, le programme continue tous les ans jusqu'à la fin de sa vie.

·         vermifugation: tous les mois jusqu'à un an puis 2 à 4 fois par an

·         antiparasitaire externe: tous les mois contre les tiques et les puces surtout.

·         pelage: Le chat sait très bien s'entretenir la robe, cependant, les chats à poils longs devront être brossé pour démêler et éliminer les poils morts. Pensez à donnez à votre chat de l'huile de paraffine ou autre de temps en temps pour l'aider à ingurgiter les poils qu'il ingère lors de sa toilette

·         griffes: ne coupez pas les griffes d'un chat car c'est un grimpeur, sans des griffes bien aiguisés, surtout en extérieur, il ne pourra pas se protéger des dangers en grimpants sur un arbre ou autre chose.

ATTENTION, le chat est enclin au calculs urinaires

 

DSC_0006--1600x1200-.JPG

LE CHAT, POUR QUI:

Le chat n'est pas trop conseillé pour les jeunes enfants car il se lasse vite des caresse et des jeux des enfants. Il a tendance à s'énerver ou vouloir partir rapidement. Les enfants de 8 à 10 ans pourront commencer  à s'en occuper sous la surveillance des parents. Le chat bien que dit asociale, à besoin d'avoir une présence avec lui. Il aime, surtout quand c'est lui qui le décide, les câlins et les caresses. Bien qu'il demande moins d'attention qu'un chien, il faut quand même s'en occuper tous les jours notamment pour la nourriture et la litière qu'il faut changer souvent.

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : BIEN DANS SES PATTES, Comme dans ses poils
  • : Comportementaliste, spécialisée dans la relation Homme/Chien et auxiliaire vétérinaire, j'ai créer ce blog dans le but de partager avec vous mes connaissances sur le monde de l'animal de compagnie.
  • Contact

Recherche