Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
2 avril 2010 5 02 /04 /avril /2010 10:57

 

Que ce soit en voiture, en train ou par n'importe quel autre moyen, le transport d'un animal se prépare à l'avance.

Comme on l'a vu dans la réglementation, il est important de se renseigner sur le transport des animaux de compagnie auprès de votre compagnie maritime ou aérienne de départ et de retour, ainsi que des compagnies intermédiaires lors d'escales par exemple: réduisez leur nombre et renseigner vous sur le fait que votre animal soit autorisé sur les deux compagnies si elles sont différentes.

 

Avant de partir, vous devez penser à vérifier pour votre animal:

 

 Ses papiers: selon l'endroit où vous allez, les papiers sont différents, mais en règle générale, vous devrez avoir sur vous: son carnet de vaccination à jour (cf article sur les vaccins), ses papiers d'identification et son passeport si vous allez à l'étranger.

 

Sa cage de transport: elle doit être adapté à la taille de l'animal. C'est-à-dire, ni trop grande pour que l'animal ne se blesse pas lors des manœuvres dangereuses (freinage brusque, virage); ni trop étroite pour qu'il puisse bouger librement et se retourner. Elle doit également être ventilée pour limiter les risques de coup de chaleur ou d'asphyxie. Pensez à mettre une couverture, un tapis ou de la paille/copeau sur le fond de la cage selon l'animal pour plus de confort.

 

DSC_0081.JPG

La cage doit être adaptée à la taille de l'animal: ni trop grande, ni trop petite! 

 

Ses bagages: tous ce dont il aura besoin pendant le voyage, c'est-à-dire: l'alimentation, les gamelles, une trousse de soins avec son traitement en cours, les antiparasitaires, etc..., son collier et sa laisse (à laisser autour du cou quand vous voyager en voiture pour le cas où il vous échapperait à l'ouverture des portières), son tapis ou son panier, quelques jouets, etc...

 

Si votre animal est malade en voiture, pensez à vous procurez des médicaments contre le mal de transport chez votre vétérinaire. Si votre animal n'a jamais pris les transports comme l'avion ou le bateau et qu'il n'a pas l'habitude d'être dans une cage, le mieux est de demander un tranquillisant à votre vétérinaire pour éviter tout stress. Ce procédé se fait sur conseil vétérinaire et sur les longues distances exclusivement. Pensez à ne pas lui donner trop à manger juste avant le transport, cela pourra éviter des mauvaises surprises dans la cage de transport ou le coffre de votre voiture.

Bien sur l'idéal est d'apprendre le plus tôt possible à votre animal à être enfermé dans une cage lors des transport, et pas seulement le jour J. Le premier voyage de votre animal est souvent décisif. S'il se passe mal, alors vous aurez encore plus de mal à le faire voyager sans encombre: vomissement à la vue de la voiture, tremblement, tétanie,...

 

 

Pendant le transport:

 

Tout au long du voyage vérifiez que votre animal n'ai pas trop chaud et pensez à l'hydratez régulièrement:  gamelle d'eau pour les chiens, les chats et les furets; biberons ou aliments contenant beaucoup d'eau (concombre, légumes) pour les herbivores. L'idéal est d'avoir la climatisation, notamment lors des fortes chaleurs: n'hésitez pas à vous en servir.

 

 DSC_0028.JPGPensez à donner à boire régulièrement à votre animal: la déshydratation en voiture est fréquente. 

 

Lors du voyage en voiture, arrêter vous régulièrement pour qu'il fasse ses besoins (chien) et se dégourdissent les pattes.

 

 Et surtout, pensez à prendre les mêmes précautions pour le voyage retour: si vous l'aviez tranquilisé, demandez à votre vétérinaire la dose pour le retour, ainsi que toutes les indications pour savoir combien de temps avant il faut lui donner!!!!

 

Bon voyage!!!!!!!

 

Partager cet article
Repost0
20 mars 2010 6 20 /03 /mars /2010 18:41
Quand on acquière un animal de compagnie, que ce soit un chien, un chat ou bien un NAC*, on se pose rarement la question du transport avant de devoir soi-même le transporter.Je ne parle pas du premier voyage (de chez l'éleveur/l'animalerie à chez vous)bien qu'il soit très important, mais des voyages plus fréquents comme le transport chez le vétérinaire, en vacances ou simplement en promenade.

Si on se penche sur la réglementation, voilà ce qu'il faut savoir:

* en voiture: Il est interdit d'avoir un animal en liberté dans votre voiture. Plusieurs méthodes existent pour transporter son animal en toute sécurité. D'abord, il existe une multitude de cages de transports de toutes les tailles autant pour les reptiles, hamsters, lapins que pour les chats et les chiens de taille plus conséquentes. Il faudra bien caler la cage soit avec la ceinture de sécurité, soit au pied d'un siège ou bien dans le coffre pour éviter tout mouvement lors des virages ou des freinages brusques. Vous pouvez aussi achetez un système de ceinture de sécurité pour votre chien qui se compose d'un harnais et d'une laisse courte qui se clipe dans la fixation de la ceinture sur le siège arrière. Ou bien, installer un filet de sécurité ou une grille de protection entre l'habitacle de la voiture et le coffre: les grands chiens seront plus à l'aise que dans une cage.
HPIM3920.JPGSi vous vous faîtes arrêter par les gendarmes, et que votre animal est lâché dans votre voiture, vous devrez payer une amende forfaitaire de 22 euros.


* en train: si votre animal pèse moins de 6kg et que vous le transportez dans un panier ou une cage de transport n'excédant pas 45X30X25 cm, vous devrez payer un forfait de 5,10€ par sac quelque soit le nombre d'animaux dedans. Quant aux chiens de plus de 6 kg, ils devront être muselés, tenus en laisse et payer la moitié de votre titre de transport de seconde classe (même si vous vayagez en 1ère classe). Si d'autres passagers se plaignent de sa présence, vous devrez vous déplacer dans le train ou demander à un contrôleur de vous replacer.

 Voici quelques politique de transport en train pour dans certains pays:
Dans les pays suivants, le prix du billet pour les animaux est de 50% quelques soient la taille: Allemagne, Luxembourg, Pays-Bas, Danemark, Suède, Suisse, Autriche, Pologne, Hongrie, République Tchque, Slovaquie, Grèce et Turquie.
Les animaux sont interdits dans le train en: Angleterre, Espagne, Portugal, Italie, Norvège, Finlnde, Yougoslavie et Macédoine.


* en bateau: Tout dépend de la compagnie maritime,certaines n'acceptent pas les animaux de compagnie; d'autres les acceptent, mais les laisseront dans le chenil du bateau et ou encore les autoriseront avec vous en cabine. Pensez donc à bien vous renseigner auprès de votre compagnie avant votre voyage.


* en avion: La encore, cela dépend des compagnies, mais de manière générale, seuls les animaux de petites tailles sont admis en cabine, et dans un sac de transport (le poid maximal dépendant de la compagnie). Pour les animaux de grandes taille, ils devront voyager en soute, (qui est ventilée, dépressurisée et chauffée) et dans une cage de transport homologuée, avec fixation en métal. Vous devez inscrire à l'intérieur de la cage le nom de l'animal, son numéro d'identification, votre nom, votre numéro de téléphone et adresse de destination. Pour les animaux autre que chiens et chats, renseignez vous auprès de votre compagnie car certaines espèces sont interdites, notamment les rongeurs et lapins.


 

 

Partager cet article
Repost0
1 mars 2010 1 01 /03 /mars /2010 11:15

L'évaluation comportementale est généralement la première étape pour obtenir le permis de détention des chiens dits "potentiellement dangereux". Elle se déroule chez un vétérinaire qui a obtenu l'habilitation auprès de la préfecture de son département. Donc tous les vétérinaire ne peuvent ou ne veulent pas faire passer cette évaluation. Il faudra donc demander la liste des vétérinaires évaluateurs auprès de votre mairie ou bien aller sur certains sites fournissant les listes par département, comme par exemple: http://www.against-bsl.eu/liste_veterinaires.htm.

Cette évaluation dure de15 min à 1h30 selon les vétérinaires. Son prix varie entre 70 et 200 euros, par chien, évidemment. La plupart des évaluateurs prennent 150 euros.

L'E.C se déroule en 2 temps dans le cabinet:


1. Le formulaire: le vétérinaire rempli un questionnaire. Il commence par l'identification du chien (nom, race, âge, sexe, identification, stérilisation,...) puis pose des questions au propriétaire sur son environnement et sa vie. Par exemple, s'il côtoie des enfants régulièrement, s'il fait partie d'un club de dressage, s'il fait du mordant, où mange-t-il, où dort-il?, ...etc

2. La "mise en situation": le chien est ausculté par le vétérinaire pour écarter tout problème de santé, puis il est muselé pour voir comment il réagit. Le vétérinaire évaluateur le soumet ensuite à un stimulus douloureux afin de détecter les éventuels chiens "méchants" qui grogneraient ou bien tenteraient de le mordre. Les méthodes diffèrent selon les évaluateurs: soit ils pincent le chien ou bien certains le secoue dans tous les sens. Autant dire que suivant la méthode les réactions sont bien différentes. Comment vous sentiriez vous si une personne inconnue vous secouait après vous avoir mis une camisole? Je suppose très mal... Toujours muselé, le chien est mis sur le dos par le vétérinaire sans ordre. Certains vétos évaluent l'obéissance avec les basiques: assis, couché, au pied;  d'autres les regardent marcher sur un trottoirs.  

Puis, un mois plus tard, vous recevez le certificats qui classe votre chien en 4 catégories:

catégories

1

2

3

4

dangerosité aucune en dehors des risques liés à l'espèces canines  faible pour certaines situations et pour certaines personnes critique pour certaines personnes et certaines situations élevée  pour certaines personnes et certaines situations
renouvellement de l'E.C AUCUNE normalement, sauf en fonction des vétérinaires, s'ils jugent les chiens non matures par exemple tous les 3 ans max tous les 2 ans max tous les ans max
précautions particulières à surveiller en fonction des situations et des personnes en fonction des situations et des personnes mettre le chien en lieu de détention où il n'y a aucun risque ou éventuellement l'euthanasie


rott.jpg

Les résultats de cette évaluation sont basés seulement sur des données constatées à un moment donné, dans un lieu et avec une personne inconnue: n'importe qu'elle étude faite de cette manière serait obsolète aux yeux des scientifiques.

Que dire de cette évaluation?
 Il semblerait qu'il y ait beaucoup trop de différences entre les méthodes de tests suivant l'évaluateur. A la base, un test doit suivre toujours le même protocole, la méthode doit être la même, les situations et les questions aussi. De plus, étant donné que ce sont des vétérinaires qui font passer ce test, il faudrait également qu'il prennent en compte les facteurs santé qui poussent un chien à mal réagir à certaines situations: un chien âgé, qui a de l'arthrose ou qui a mal à un endroit précis serait plus susceptible d'avoir une "mauvaise" réaction lors de manipulations forcées qu'un jeune animal en pleine forme.  Le prix est également exorbitant, notamment pour les amoureux de ces races qui peuvent avoir de faibles revenus et/ou plusieurs chiens catégorisés.

Cette évaluation pourrait servir si le protocole était le même, que c'était le maître qui manipulait le chien car en cabinet, avec un inconnu en blouse blanche et muselé, les conditions ne sont vraiment pas proches de la réalité. Et le prix devrait être moins couteux: celui d'une simple consultation vétérinaire car aujourd'hui, selon la loi, seuls les gens fortunés pourront se permettre d'avoir un tel chien.

N'hésitez pas à laisser des commentaires sur cet article pour faire partager votre expérience sur l'évaluation comportementale que votre chien à passé.

Partager cet article
Repost0
15 février 2010 1 15 /02 /février /2010 16:56

Cette attestation est remise après une formation de7 heures, généralement par un dresseur ou éducateur canin  habilité.

Cette habilitation est délivrée à toutes personnes qui en fait la demande auprès de la préfecture de son département, qui justifie d'un niveau suffisant de qualification en éducation canine et qui dispose de locaux appropriés pour accueillir les propriétaires, voire leur chiens. Cette habilitation est délivrée pour 5 ans et renouvelable au terme de cette période.

Bien que les formations diffèrent en fonction des personnes qui  les organisent, le contenu reste plus ou mois le même car le fil conducteur est donné par la central canine.

Afin de vous informer au mieux sur cette journée, j'ai suivi l'une de ces formations en Ariège. Le formateur, Mr Centenero Didier a eu l'extrême gentillesse de me laisser la suivre et de répondre à mes questions. Son habilitation pour la formation lui a été attribué sans hésitation vu sa longue expérience. Il a passé une à une les étapes pour vivre de sa passion du chien: éducateur 1er et 2ème degré, puis monitorat avec l'obtention du capacitaire pour le mordant.

 

Son programme est divisé en deux parties: une partie théorique et une partie pratique.

La matinée à commencé à 8h00. Les propriétaires ont été reçu chaleureusement par Mr Centenero et un gendarme qui intervenait régulièrement tout au long du programme:

1. les enjeux de la journée

2. la communication homme/chien:

               a. communiquer avec son chien

               b. communiquer pour socialiser son chien

3. les comportements agressifs: illustrer par les différents type d'agression (prédation, hiérarchie, peur, irritation, etc...

4. le chien, le maître et la loi:

               a.  Les documents obligatoires lors de l'acquisition et la détention d'un chien (identification,...)

               b. les lois concernant :

                               - la divagation et la propreté,

                               - la responsabilité civile ou pénale,

                               - les morsures et griffures

                               - les problèmes de voisinage et d'habitation

                               -  l'accès du chien aux lieux publics, transport et lieux de travail

                               - les mauvais traitements sur les animaux

5. la prévention des agressions:

               a. les mesures de gardes spécifiques

               b. l'éducation
6. le mécanisme d'apprentissage chez le chien

formation théo

La partie théorique s'est terminée sur la catégorisation des chiens, les obligations et sanctions les concernant.

C'est sur le terrain de dressage que s'est déroulé l'après midi. Certains propriétaires avaient amenés leur chien. Le but de cette deuxième partie, était de voir comment aborder un chien, de montrer que les chiens potentiellement dangereux aux yeux de la loi savaient tout aussi bien se conduire au milieu des Hommes que les autres races.

 

rott foule
Un Rottweiler très à l'aise parmi les hommes.

Après la délivrance des attestations de formation d'aptitude, ceux qui voulaient rester ont pu admirer le travail de trois chiens en dressage.  

 

DSC 0016

Radjah, 10 ans, un malinois à la retraite qui n'a rien a envier aux jeunes en ce qui concerne le dressage ;-)!!

Merci à tous les intervenants de cette formation, pour leur patience, leur humour et leur gentillesse. Ils ont su rendre cette journée, contraignante pour les propriétaires, très plaisante.

 

Partager cet article
Repost0
30 janvier 2010 6 30 /01 /janvier /2010 16:51

La catégorisation, c'est le fait de classer les chiens en différents groupes. La loi du 6 janvier 1999 relative aux chien dangereux et errants  classe l'espèce canine en 3 catégories: La première catégorie représente les chiens dits "d'attaque" , la deuxième regroupe les chiens de "défense et de garde" et on trouve tous les autres chiens dans la dernière catégorie. Ces catégories sont basés sur des critères morphologiques et sur "l'agressivité" potentielle de certaines races.

Dans la 1ère catégorie, on retrouve les  chiens d'attaque, c'est-à-dire les chiens qui sont potentiellement  les "plus dangereux":

Chien

Caractéristiques morphologiques

LOF*

Allure générale

poil

Poids (kg)

Hauteur

(cm)

"pit-bulls"

Proche de l'American Staffordshire terrier

non

Petit dogue musclé, apparence puissante

Court de couleur variable

18 à 40

35 à 50

"Boerbulls"

Proche du Mastiff

non

Grand dogue musclé

Court et fauve, museau et truffe généralement noirs

Sup à 40

50 à 70

Type "Tosa"

Proche du Tosa

non

Grand dogue robuste

Court, généralement fauve, bringé ou noir

Sup à 40

60 à 65

 *LOF: inscrit au livre des origine française: autrement dit "pur race"






Les propriétaires de ces chiens sont soumis aux contraintes suivantes:

 

Mesure

Amende

Acquisition, cession, importation

Interdite

6 mois de prison

+ 15244.90 €

Détention

Interdite aux mineurs, aux personnes condamnées (casier judiciaire n°2)

3811.23€

Déclaration à la mairie

Obligatoire

762.25€

Permis de détention

Obligatoire

 

Identification (puce ou tatouage)

Obligatoire

457.35€

Vaccination antirabique

Obligatoire

457.35€

Assurance responsabilité civile

Obligatoire

457.35€

Récépissé de déclaration en mairie

Présentation obligatoire à toute réquisition

457.35€

Accès aux lieux publics, locaux ouverts au public, transport en commun

Interdit

152.45€

Muselière et laisse

Obligatoire

152.45€

Dans les parties communes des immeubles locatifs

Stationnement interdit

152.45€

stérilisations

obligatoire

6 mois de prison + 15244.90€

 

Les chiens de catégorie 2 regroupent les chiens de défense et de garde:

·     Staffordshire terrier ou Bull Terrier du Staffordshire : inscrit au L.O.F

·     American Staffordshire terrier ou Staffordshire terrier américain : inscrit au L.O.F

·     Tosa : inscrit au L.O.F

·     Rottweiler : inscrit au L.O.F ou non

les obligations pour ce groupe sont les suivantes:

 

Mesure

Amende

Détention

Interdite aux mineurs, aux personnes condamnées (casier judiciaire n°2)

3811.23€ +

3 mois de prison

Déclaration à la mairie

Obligatoire

762.25€

Permis de détention

Obligatoire

 

Identification (puce ou tatouage)

Obligatoire

457.35€

Vaccination antirabique

Obligatoire

457.35€

Assurance responsabilité civile

Obligatoire

457.35€

Récépissé de déclaration en mairie

Présentation obligatoire à toute réquisition

457.35€

Muselière et laisse

Obligatoire

152.45€



museliere.JPG

La muselière:  un calvaire pour les chiens?
Pas toujours, Billy en est la preuve, c'est un vrai plaisir de la mettre seul pour lui!!

Les chiens dits de catégorie 1 et 2 ne sont pas plus méchants que les autres chiens. Le problème de ces races, vient du fait qu'elles ont une morphologie très puissante: mâchoires puissantes, corps musclés et apparence pas très rassurante. En effet ces critères ont tendance a attirer les propriétaires mal intentionnés qui ne cherchent à avoir un chien que pour montrer un sentiment de puissance et se faire craindre par leur entourage. Ce sont ces gens qui, par un dressage inadapté, rendent le chien "méchant" et qui condamnent ces races aux yeux de la loi.

Avec le même type dressage, un caniche peut tout aussi devenir méchant qu'un rottweiler ou un American Staff, mais du fait de sa petite taille et de son apparence de chien aristocrate, cette race n'attire pas le même type de propriétaire et les dégâts sont moindres. 

rott.JPG



Attention, seulement une petite partie des propriétaires de chien de catégorie a de mauvaise intention; l'autre partie, la plus importante heureusement, a des intentions louables et seule la beauté de ces chiens les attirent.









Depuis le 20 juin 2008, une loi a été promulguer afin de compléter celle du 6 janvier 1999 concernant les chiens dangereux. Cette loi vise à responsabiliser les propriétaires de chiens "dangereux" (catégorie 1 et 2) en les soumettant à un permis de détention . Ce permis est constitué de deux parties. D'abord une évaluation comportementale du chien par un vétérinaire habilité, puis l'obtention de l'attestation d'aptitude des maîtres.

Par ailleurs"Tout chien ayant mordu une personne, quelle que soit sa catégorie, devra faire l’objet d’une déclaration en mairie et devra être soumis à une évaluation comportementale.Le maire pourra également prescrire aux détenteurs de chiens n'appartenant pas aux deux catégories classées dangereuses mais présentant un risque particulier par leur taille notamment, de suivre une formation relative à l'éducation canine et de les soumettre à une évaluation comportementale. De plus, les agents desurveillance et de gardiennage utilisant un chien devront suivre une formation destinée aux maîtres de chiens, formation payée par l'employeur." 

Il est a noté que les chiens de catégories ne sont pas acceptés dans de nombreux endroits: dans certains appartements loués, dans les bus, les pensions canines, les campings, etc...

L'entreprise Bien dans ses pattes ne fait pas de différence entre un chien de catégorie et un autre chien. Je propose mes services à tous les chiens sans distinctions de races.

 


Partager cet article
Repost0
15 janvier 2010 5 15 /01 /janvier /2010 15:48

Cela fait déjà plusieurs semaines que l'hiver est à nos portes. Le froid, la neige et même la glace ont envahis nos jardins. Prenez garde à assurer tous les besoins de vos animaux qui vivent ou sortent dehors régulièrement.
DSC_0209.JPG
Si vous avez décidez de laisser vos animaux dehors, il faut qu'ils soient bien à l'abris du vent, du froid et de l'humidité: surélevez les cages ou les niches.

Pour les petits mammifères tels que les lapins,  leur litière doit être adaptée au froid:  proscrivez le papier journal ou la litière pour chat pas assez chaude pour les températures hivernales, préférez les copeaux avec de la paille et du foin afin de garder la chaleur. Changez les et vérifiez régulièrement le sol pour les garder au sec. Mettez une couverture sur la cgae afin de l'isoler du froid.

Pour les chiens et les chats, prévoyez une couverture chaude et/ou de la paille afin d'isoler le plancher de la niche (qui, je le rappelle doit-être surélevée). Et pensez à nettoyer et changer régulièrement cette litière afin de ne pas retenir les mauvaises odeurs!!

La dose quotidienne de nourriture doit-être significativement augmentée pour les aider à fabriquer les éléments nécessaires à la lutte contre le froid (principalement un couche de graisse supplémentaire). Attention toute fois à l'obesité: le gras tiens chaud, mais trop de gras est mauvais pour leur santé!! Evidemment, on n'oublie pas de vérifiez tous les jours s'ils ont de l'eau liquide, et non sous forme de glaçon dans leur abreuvoir. Même l'hiver, ils ont besoin de s'hydrater. N'hésitez pas à leur donner des vitamines pour passer cette saison difficile (demandez conseil à votre vétérinaire).


Enfin, comme tout le monde le sait, on ne tond pas ou ne raccourci pas la fourrure de son animal par ce temps froid et on évite de leur donner des bains pour ne pas amoindrir les substances anti-froid sécrété par leur peau: leur fourrure reste leur arme la plus redoutable contre les basses températures.
Assurez vous fréquemment de l'état des pattes de votre boule de poil. N'hésitez pas à mettre des solutions tannantes sur leurs coussinets et à tailler les poils entre les doigts pour prévenir des éventuelles blessures dues à la neige et à la glace.




Achtung*!!! On ne met pas un animal dehors en hiver du jour au lendemain, surtout s'il a eu l'habitude de l'intérieur confortable d'une maison. S'il n'a pas été habitué à resterà l'extérieur depuis le début de l'automne, il ne saura pas s'adapter aux rigueurs de l'hiver (pas le temps de fabriquer le sous-poils d'hiver) et risque une maladie, voire la mort!!

simba-fenetre.jpg
Evidemment, à choisir, laissez-les dans la maison, ils seront enchantés de bénéficier de la chaleur du chauffage!!!

* attention

Partager cet article
Repost0
1 janvier 2010 5 01 /01 /janvier /2010 17:22

Les douze coups de minuits ont sonnés et les idées de bonnes résolutions fusent dans tous les sens: arrêter de fumer, maigrir, être plus gentil, ... et pourquoi pas prendre de bonnes résolutions en ce qui concerne nos compagnons à poils. Eux aussi ont droit à des faveurs pour cette nouvelle année, non?

Une résolution simple à prendre pour eux et qui ne demande que peu de frais: s'occuper de leur pelage, (pour ceux qui en ont bien entendu),et ce  régulièrement car un animal au poil entretenu reflète souvent un animal en bonne santé et bien dans ses pattes!!
Il ne s'agit pas de le faire une fois par an, mais fréquemment afin d'avoir moins de travail à faire sur l'animal et de ne pas tester les limites de sa patience. Resteriez-vous assis tranquillement pendant une à deux heures à vous faire tirer les cheveux? Je ne pense pas, non et les animaux, c'est pareil! D'autant plus qu'ils ont des poils sur tout le corps ou presque pour la plupart.

Le matériel nécessaire: un peigne, une brosse (l'idéale est à double face) et un shampooing adapté à votre animal. Avec une vingtaine d'euros, vous avez ce qu'il vous faut pour un long moment (du moins en ce qui concerne le peigne et la brosse).

DSC 0126
La fréquence
: elle varie en fonction de la taille de l'animal, de la longueur et de son type de poil. Vous passerez plus de temps sur un chien de taille moyenne que sur un lapin (avec le même type de pelage),  mais moins de temps sur un chien type lévrier à poil ras que sur un chat angora. L'idéal, bien sur est de brosser votre animal à poil long tous les jours... mais j'entends déjà les soupirs de protestations, alors après un bon shampooing démêlants et un démêlage soigneux, si vous le brossez toutes les semaines, il ne devrait pas y avoir de souci!!

DSC 0122

Le premier démêlage de l'année sera probablement long à cause des nœuds et du sous-poils en amas.

Quant aux animaux à poil court, ce n'est pas parce que leurs poils ont peu de chance de s'emmêler qu'il faut les négliger: ils vous en seront très reconnaissants, notamment si vous le faîtes au moins une fois par mois. Attention, les brossages doivent être plus fréquents en période de mue car le sous-poil d'hiver à du mal à se détacher, le nouveau poil à du mal à refaire surface et votre boule de poils ressemblera à une vieille peluche toute mitée!!!


 Les avantages: Cela crée des liens avec votre animal, vous prenez le temps d'être avec lui et présent rien que pour lui pendant toute la séance de brossage. C'est le moment de regarder son poil en profondeur et de vérifier s'il n'y a ni tique, ni puce. S'il y en a, un déparasitage s'impose!! C'est aussi un moyen de détecter les problèmes de peau: perte de poils anormales, peau irritée, eczéma, ... Et ça rend votre animal plus beau, il a l'air mieux et en bonne santé!!

Les inconvénients:
Comme toute bonne résolution, celle-ci a aussi des inconvénients: d'abord, ça prend du temps, mais plus vous le ferez régulièrement, plus le temps passé au démélage sera réduit. Et puis certains animaux n'aiment pas ça du tout. Par exemple, certains chats on tendance à partir en courant quand ils voient une brosse.
Pour remédier à cela: habituez les dès le plus jeune âge à la brosse, l'étrille, le peigne et le shampooing.


 Conseils: Commencez les premiers brossages avec une brosse douce et lentement, en leur parlant pour les rassurer. Pour les shampooings, si votre animal devient fou à chaque fois qu'on l'approche du bain, optez pour un shampoing sans eau!! Et si vous le récompenser après chaque shampooing et brossage, il n'en sera que plus coopératif (attention cependant, l'abus de récompenses alimentaires est dangereux pour leur santé, notamment avec les complications dues à l'obésité). Ne lavez pas votre animal trop souvent, le poil s'abimera car il n'aura pas le temps de sécréter les substances nutritives nécessaires à sa protection (le sébum par exemple.




Bien sûr, l'entretien  de la robe de votre animal n'est pas la seule résolution que vous pouvez prendre pour cette nouvelle année. Voici quelques idées parmi tant d'autres: le sortir plus souvent, faire attention à sa ligne, jouer avec lui fréquemment, stimuler votre animal âgé, etc...

Partager cet article
Repost0
3 décembre 2009 4 03 /12 /décembre /2009 19:53

Noël approche à grand pas et c'est l'un des moments où les adoptions sont les plus fréquentes:
L'adoption d'un animal est un acte important que beaucoup de gens prennent à la légère. Conséquence de ces actes irréfléchis: l'abandon, voire pire...  Il est indispensable d'avoir de bonnes raisons pour adopter, ainsi que de se projeter dans le temps afin de se rendre compte si cet acte est fait pour nous ou pas.

Voici les trois mauvaises raisons les plus banales qui poussent une personne à adopter un animal de compagnie.

  • Vous voulez faire plaisir à vos enfants et/ou à votre conjoint qui vous harcèlent depuis un bout de temps pour avoir un animal. Si vous n'en voulez pas, ne commettez pas cette erreur. Même si vos enfants vous promettent de s'en occuper tous les jours, de le nourrir, de le promener... Un animal est souvent pour eux comme un nouveau jouet, attirant au début, puis lassant voire énervant à la longue, surtout quand ils verront qu'il demande de l'attention et pas seulement quand eux en ont envie. Et alors qui devra sans occuper quand ils seront lassés? Qui devra s'en occuper quand ils seront à l'école ou en vacances? Qui devra s'en occuper quand votre conjoint sera au travail? Vous, vous et toujours vous!! Au final, ce sera à vous de prendre en charge cette boule de poils (ou de plumes) et même si vous vous étiez mis d'accord avant son acquisition.  Un animal demande du temps, de l'energie,... et de l'argent: le vacciner (tous les ans à l'âge adulte), le pucer (si cela n'est pas déjà fait à son acquisition), le stériliser (si vous ne voulez pas de petits), le nourrir, le promener, sans compter le fait de l'emmener en vacances ou de le faire garder pendant vos absences, l'emmener chez le vétérinaire pour le faire soigner. L'arrivée d'un animal dans votre famille chamboulera toute votre vie pendant 3 (rongeurs) à 70 ans(perroquets) voire plus, suivant l'espèce. Cette décision appartient donc à vous et à votre conjoint seulement.

Ces petites peluches feront craquer n'importe qui. Si vos enfants vous trainent dans une exposition, vous serez tenté, mais si au départ vous n'étiez pas d'accord, ne vous laissez pas tentez par ces boules de poiils!!!
  • Vous craquez devant une vitrine ou une exposition: Trop nombreuses sont les personnes qui se lancent dans cette aventure sur un coup de tête, ou plutôt un coup de coeur. Bien sûr qu'un chiot, un chaton ou tout autre bébé animal est craquant quand on le voit, mais ce ne sont pas des peluches, ils répondent à des besoins précis: alimentation, soins, entretien, etc... et surtout, ils grandissent, ils deviennent adultes et ils prennent plus de place et ont besoin de plus d'espace qu'en étant petits. Par exemple un chiot de grande race peu atteindre facilement les 100 kg. Beaucoup de gens se laissent surprendre par la taille et abandonnent leur animal à l'âge adulte.



La surprise des gens quand il voit leur chiot devenir adulte peuvent les conduire malheureusement à son abandon. La boule de poil passe de 500 grammes à 25 kilos voire plus en moins d'un an.
                                                                                     
                                                                          


  • Vous vous sentez seul: C'est une raison qui peut être bonne, à condition de ne pas être absent trop souvent. Si vous travaillez du matin au soir ou de voyagez trop souvent pendant de longue période, mieux vaut s'abstenir.. Un animal n'est pas un objet, il ne sera pas en "standby" quand vous ne serez pas là. D'autant plus que certaines espèces ont davantage besoin de compagnie que d'autres. Alors évitons d'être égoïste: Oui parfois on se sent seul, mais dans le cas où on a la bougeotte, on peut trouver de la compagnie autrement qu'en prenant un animal avec lequel on ne sera pas souvent !! Même les NAC (Nouveaux animaux de Compagnie) ont besoin d'une présence.

Pour tous conseils concernant une fututre adoption, n'hésitez pas à me contacter:

Célia FERNANDEZ

BIEN DANS SES PATTES

tel: 06 33 62 88 14

mail: celia-fernandez09@orange.fr

Partager cet article
Repost0
15 novembre 2009 7 15 /11 /novembre /2009 15:11

Bien que de plus en plus courante, la stérilisation reste souvent perçue comme une mutilation. Pourtant, si elle était pratiquée plus souvent, notamment chez les chats, il y aurait moins de problème et les SPA et les refuges seraient bien moins remplis.

La stérilisation qu'est-ce que c'est ?
C'est un acte chirurgical qui consiste à empêcher un être vivant de se reproduire de manière permanente et fiable. On parle d'ovariectomie (ablation des ovaires), hysterectomie (ablation de l'utérus) ou ovario-hysterectomie (ablation des ovaires et de l'utérus) chez la femelle et de castration (ablation des testicules) chez le mâle.

La stérilisation est une intervention très courante qui se fait sous anésthésie générale. Après l'opération, les animaux ont une injection d'antiinflammatoire pour prévenir la douleur.


Pourquoi stériliser son animal ?

  • Si la stérilisation est effectuée avant la puberté (vers 6 mois chez le chien et le chat par exemple), elle permet de réduire le risque de tumeur aux niveau des organes sexuels car ceux-ci n'ont pas encore été imprégnées d'hormones- qui font partie des facteurs favorisant l'apparition de cancer.
  • Chez certaines espèces, comme le furet, si la femelle ne se reproduit pas, il est impératif de la faire stériliser, sinon elle risque la mort.
  • Elle permet également de contrôler les grossesses, notamment chez les espèces qui ont un fort taux de reproduction comme la lapine, la rate ou bien la chatte.Et de prévenir les grossesses nerveuses.
  • Elle évite aux vétérinaires de faire l'inverse de leur travail, c'est-à-dire d'euthanasier des nouveau-nés qui sont nés par accident ou à certains propriétaires de devenir des "meurtriers" car ils n'ont pas su surveiller leur animal pendant sa période d'oestrus.
  • elle permet aussi de réduire le nombre d'abandon car même si beaucoup de gens vous diront qu'il veulent un petit de votre femelle; en général, après la naissance, beaucoup d'entre eux se désisteront car ce sera devenu trop concret à leur goût!
  • elle permet d'éviter les comportements gênants liés à l'activité sexuelle: fugue ainsi qu'agressivité entre mâles quand une chienne est en chaleur pas loin (attention, certains de ces comportements ne sont pas liés avec l'activité sexuelle, le fait de stériliser son animal sera, dans ces cas là, inutile)
  • Contrairement à ce que l'on peut penser, un animal stérilisé ne sera pas plus malheureux que son homologue "entier", même s'il ne connaît pas le "plaisir de la chair": dans la nature, tous les animaux ne sont pas reproducteurs.( chez les loups par exemple, seul le mâle alpha (le mâle dominant) est le mâle reproducteur, les autres mâles, n'y ont pas droit!! )
Ai-je l'air plus malheureux qu'un mâle non castré?

Remarque:
On a remarqué que les mâles étaient moins stérilisés que les femelles, ça peut s'expliquer par deux choses:

  • les propriétaires partent du principe que comme c'est la femelle qui met au monde les petits, c'est elle qu'on doit stériliser en priorité
  • les propriétaires (et surtout les hommes) ont davantage de mal à faire castrer leur mâle car inconsciemment ou non, cela touche à la virilité de leur animal

Finalement, les êtres humains se disent différents des animaux, mais si on regarde bien, on retrouve quelques similarités avec la contraception chez l'homme et la femme.
Pourquoi les parents font davantage la morale à leur fille qu'à leur fils en ce qui concerne le sexe?
Pourquoi (même si c'est de moins en moins aujourd'hui), les femmes se préoccupent plus de la contraception que les hommes?
Alors, qu'en pensez vous ?

Partager cet article
Repost0
16 septembre 2009 3 16 /09 /septembre /2009 19:04

Septembre: les vacances sont terminées pour la plupart, les enfants rentrent à l'école et les parents reprennent le travail. Mais c'est aussi l'une des périodes de l'année où l'adoption d'un chat, et plus particulièrement de chaton né au cours de l'été, est la plus importante.
Voici quelques conseils pour vous préparer à son arrivée et l'accueillir dans les meilleurs conditions.

Vous avez donc choisi d'adopter un chat et vous décider de passer à l'acte, mais vous ne savez pas par où commencer:


  • 1ère étape - le choix du chaton:

  Vous avez l'intention d'adopter un chat pour de multiples (bonnes) raisons qui vous appartiennent, la première chose à faire est de vous demander si vous voulez un chat de race ou pas. Dans le premier cas, il faut que vous ayez un idée plus ou moins précise de la race souhaitée afin d'orienter vos recherches dans un élevage adéquat. Sachez qu'un chat de race peut coûter très cher à l'achat, surtout s'il a un pedigree*. Dans le second cas, vous pouvez en trouver de partout, surtout à cette période de l'année et pour toutes les bourses. Il y a même beaucoup de particuliers qui en donne.
            Préférez vous un mâle ou une femelle? Un chat roux ou gris tigré? A poils longs ou courts? Certaines questions peuvent vous paraître de moindre importance, mais pour certaines personnes c'est important et cela dépend bien sûr des goûts de chacun, mais sachez que par exemple, les chats mâles non castrés, à l'âge adulte et vivant à l'extérieur ont tendance à se battre violemment, notamment au moment des chaleurs des femelles. Quant aux femelles non stérilisées, lors des périodes d'oestrus ( de chaleur), elles sont très bruyantes: elles miaulent afin d'attirer les mâles et cela peut être rapidement être énervant. Les chats à poils longs demandent beaucoup d'entretien, ainsi que les chats à poils clairs qui ont accès à l'extérieur (ils se salissent plus vite!).

Il faut éviter de séparer un chaton de sa mère avant ses 2 mois pour qu'il puisse apprendre comment se comporter vis à vis de ses congénères, des autres espèces et de son envirronement.


           Ca y est votre choix est fait? Maintenant, il reste à savoir si vous préférez adopter un chat adulte ou bien un bébé. Je conseille plutôt un chat adulte pour les gens qui n'ont pas trop envie d'avoir un animal qu'il faut surveiller souvent, qui n'ont pas trop le temps ou qui ne savent pas trop s'occuper d'un chat. Le chat adulte sait déjà se gérer, il a déjà de "l'expérience" avec l'espèce humaine. Attention toutefois, leur expérience passée avec un être humain peut avoir été mauvaise ou traumatisante, il faudra donc prendre le temps de l'apprivoiser et être patient. Dans la mesure du possible, essayer d'en savoir plus sur son passé avant l'adoption. Les chatons sont plus fougueux, il faut leur apprendre ce qu'ils peuvent faire ou ne pas faire. Ils demandent plus d'attention et de surveillance. Sachez que les chatons sont sevrés à deux mois. Avant cet âge, il est recommandé de les laisser avec leur mère pour qu'elle leurs apprennent à "être chat". Pensez aussi à lui choisir un nom, vous trouverez chez les vétérinaires des listes de noms commençant par la lettre de l'année en cours!
















Les chatons sont plus téméraire et fougueux que les adultes: ils demandent davantage de surveillance.



Bien, maintenant, vous avez toutes les cartes en main pour faire le bon choix quant à votre futur compagnon de vie. Il ne reste plus qu'à "dégoter" la perle rare: élevage, SPA, refuges, particuliers, ... les endroits sont nombreux pour adopter le chat de vos rêves.


  • 2ème étape - préparation de son arrivée:

         L'arrivée d'un chat, adulte ou non, se prépare. Tout comme on ne reçoit pas des invités chez soi sans avoir prévu où ils dormiront, ce qu'ils mangeront, etc..., on n'adopte pas un chat sans prévoir le minimum pour qu'il soit bien. La première chose qu'il faut que vous sachiez, c'est ce que mange votre futur animal. Croquettes, pâtés, rations ménagères? Le mieux, c'est d'appeler son "éleveur" et de lui demandé ce qu'il lui donne à manger, ainsi que la marque pour l'alimentation du commerce pour ne pas perturber son transit intestinal. Sans cela, il y de fortes chances que votre matou est la diahrée. N'hésitez pas à poser le maximum de questions notamment sur la vermifugation et la vaccination, ainsi que ses habitudes de vie.
                       Qui dit alimentation, dit gamelle. Il en faudra deux: une pour la nourriture, l'autre pour l'eau. Evitez les gamelles en plastiques qui ont tendance à retenir les odeurs, préférez-leur des gamelles en inox, par exemple. Il vous faudra aussi une bac à litière avec de la litière, bien sûr. L'idéal, c'est d'avoir un bac fermé avec une porte: les chats aiment leur intimité et cela évitera qu'il en mette partout quand il se met à gratter. (Pensez aussi à la pelle pour retirer les excréments, on n'y pense pas toujours au début, sauf quand on nettoie pour la première fois!)



La plupart du temps, les chats, même jeunes, sont propres, mais il arrive que ce ne soit pas le cas. Ce sera donc à vous de lui apprendre en le mettant dans son bac à litière si vous le voyez se mettre en position. Si le bac est fermé,il se peut qu'il ait peur d'y faire ses besoins, là encore, montrez-lui comment ça fonctionne!!


                    
                   Nos petits félins aiment les endroits confortables et chauds pour se reposer, leur passe-temps préféré, à l'abri des courants d'air et dans un endroit tranquille. Un panier, un coussin ou une petite maisonnette feront très bien l'affaire. Le chat faisant partie de la famille des félidés (ou félins), il a la caractéristique d'être un prédateur et de possèder des griffes rétractiles* ( exception faite du guépard, du chat viverrin et du chat à tête plate), qui sont ses "armes" de chasse et il passe donc beaucoup de temps à les aiguiser. Si vous ne voulez pas qu'il fasse ses griffes, comme on dit, sur vos meubles, investissez ou fabriquez lui un griffoir (avec du bois et de la corde).
                      Pour l'aménagement de son espace, évitez simplement de mettre le bac à litière à côté de sa gamelle. Le chat à l'odorat particulièrement développé, il est donc très sensible aux (mauvaises) odeurs. Petit plus, les chats aiment observer ce qui se passe. Un arbre à chat près d'un lieu de passage ou d'une fenêtre fera son plus grand bonheur. L'investissement dans une caisse de transport vous sera très utile, surtout  lorsqu'il faudra l'emmener en vacances ou tout simplement chez le vétérinaire. Pour finir, prévoyez de passer chez le vétérinaire avant son arrivée pour acheter vermifuge (contre les vers), et anti-puces!!


Le chat est choisi, son environnement est prêt, il ne reste plus qu'à aller le chercher et l'accueillir dans son nouveau foyer!

  • 3ème étape - aller le chercher: 

                       Si vous avez  l'occasion d'aller le voir plusieurs fois avant de l'emmener, faîtes-le:  il aura l'occasion de vous connaître et la séparation avec son environnement connu sécurisant de petit sera moins angoissante. Pour aller le récupérer chez son "éleveur" prévoyez une caisse de transport avec un linge pour plus de confort. Si possible, venez le chercher à 2: un pour conduire, l'autre pour le tenir: le premier voyage est toujours marquant: s'il se passe mal, vous aurez ensuite du mal à le transporter sans encombre. Evitez d'emmener avec vous des enfants ou des personnes trop excitées pour ne pas stresser davantage votre chat. N'hésitez pas à poser toutes vos questions à son ancien propriétaire, notamment: s'il a été vermifugé, s'il a des puces (en général, les chatons en ont souvent) et s'il est vacciné. Portez-le avec soin et mettez le dans la caisse de transport. Fermez bien car un chat apeuré peut rapidemment se sauver et griffer.

  • 4ème étape: l'accueillir à la maison:

                     Une fois rentré à la maison, inutile de le sortir vous même de la cage pour le présenter à toute la famille. Tout le monde pourra le voir bien assez tôt: laissez-le dans la cage de transport, la porte ouverte et dans un endroit calme. Il doit sortir de lui même, ne le forcez pas! Laissez le découvrir son environnement sans mouvement brusque de votre part et une fois que vous voyez qu'il commence à être à l'aise, vous pourrez le caresser et le montrer à la famille!

Vous êtes enfin prêts à vivre votre vie commune!!!



















Le chat partage ses journée entre chasse, jeu, toilette et... SIESTE!!!


Une fois bien installé, pensez à l'emmener chez le vétérinaire assez rapidemment pour une visite de contrôle et sa primo-vaccination s'il ne l'a pas eu (et s'il est en bonne santé). Il est également recommandé de le faire pucer (ou tatoué bien que çe ne se fasse quasiment plus). Personne n'est à l'abri de la perte de son animal, grâce à la puce, on pourra facilement l'identifier et vous le ramener. Enfin, un mois plus tard après sa première vaccination, pensez à lui faire fiare son rappel, ainsi que chaque année par la suite.


Un petit mot sur "l'éducation d'un chat": un chat n'est pas comme un chien, il n'obéit pas aussi bien, cependant, vous pouvez facilement lui apprendre à répondre à son nom et lui interdire des choses avec un NON ferme.

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : BIEN DANS SES PATTES, Comme dans ses poils
  • : Comportementaliste, spécialisée dans la relation Homme/Chien et auxiliaire vétérinaire, j'ai créer ce blog dans le but de partager avec vous mes connaissances sur le monde de l'animal de compagnie.
  • Contact

Recherche